Sociétés privées, défense et sécurité nationale

Présentation de l’éditeur

Confier au privé, c’est-à-dire à des « mercenaires », la défense nationale et la sécurité publique, est-ce, pour l’État, abdiquer et renoncer à la souveraineté ? Ou bien est-ce donner aux forces de l’ordre et aux forces armées les moyens optimaux de mener à bien les missions que leur a confiées le pouvoir politique ? Et comment contrôler un processus si complexe et risqué ?

Tandis que les débats sur la privatisation de la guerre et de la sécurité se limitent, au moins en France, à l’alternative stérile du « pour ou contre », Philippe Chapleau propose ici une réflexion vaste et féconde pour poser le problème de façon concrète et documentée, au-delà de toute caricature vaine et de parti pris idéologique.

 

A propos de l’auteur

Après avoir travaillé pendant dix ans comme correspondant en Afrique du Sud, Philippe Chapleau a rejoint le service Politique du quotidien Ouest-France où il suit les questions de défense et de politique étrangère. Il y anime le blog Lignes de Défense. Depuis une quinzaine d’années, ses recherches portent sur l’externalisation en matière de défense et sur les sociétés militaires privées. Il intervient à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) où il est coordinateur d’enseignement, à l’IHEDN et à l’École des Transmissions où il enseigne les techniques de communication appliquées aux armées.

Il est l’auteur de Mercenaires SA (1998, Desclée de Brouwer), Sociétés militaires privées. Enquête sur les soldats sans armées (2005, L’Art de la guerre, Le Rocher), Les Mercenaires. De l’antiquité à nos jours (2006, Edilarge), Les nouveaux entrepreneurs de la guerre (2011, Vuibert), Piraterie maritime : Droits, pratiques et enjeux (Vuibert, 2014), ou encore Enfants-soldats. Victimes ou criminels de guerre (2007, L’Art de la guerre, Le Rocher), Des enfants dans la Résistance (2008, 2010, Edilarge), L’Afrique du Sud de A à Z (2011, André Versailles).

Il a également pris part à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs portant sur ces problématiques, dont Armées privées, armées d’État. Mercenaires et auxiliaires d’hier et d’aujourd’hui (IRSEM, 2011), Des gardes suisses à Blackwater, mercenaires et auxiliaires d’hier et d’aujourd’hui (collection des Études de l’Irsem, n° 1, 2010), Les acteurs de la guerre (Actes du colloque de 2009, publié par le Centre Georges-Chevrier, 2010), Pour une stratégie globale de sécurité nationale (Presaje/Dalloz, 2009)

 

Sociétés privées, défense et sécurité nationale en 40 pages
Sociétés privées, défense et sécurité nationale en 40 pages

 

Auteur : Philippe Chapleau

Format : Format Ebooks

Taille du fichier : 1747 KB

Editeur : Uppr Editions (30 septembre 2016)

ISBN : 978-2-37168-092-0

Prix : 4,49 €